NANO Corp. a passé les tests techniques de Spirent avec brio !

Deeper, Faster, Leaner. 

En amont de la levée d’amorçage d’1,6 M€ qu’elle vient de finaliser, la société NANO Corp. a franchi une autre étape importante en soumettant son moteur d’analyse de protocole  à l’évaluation du leader mondial de solutions de tests et de service d’assurance associés, Spirent Communications.

Bruno Denjean  Directeur Commercial Spirent EMEA Sud,  déclare : 

“ Nous avons effectué plusieurs tests pour évaluer les performances et stresser le système en couvrant les couches réseau L2 à L7 avec une connectivité à 100 Gbit/s. L’objectif était de valider que les performances respectaient les critères stricts d’absence de paquets perdus, d’erreurs de transaction ou d’erreur de détection de protocoles, et le système d’analyse de protocoles de NANO CORP a passé tous ces tests avec brio ”.

Le principal objectif était de démontrer qu’un moteur d’analyse de protocole de nouvelle génération peut être développé pour les CPU (x86 et ARM). Le meilleur moyen de le prouver était de le soumettre au banc d’essai de Spirent, l’un des plus exigeants au monde. De manière délibérée, l’équipe avait choisi de le faire fonctionner sur équipement particulièrement générique : un AMD Threadripper 32 cœurs – qui n’est pas un processeur de type serveur -, équipé de seulement 64 Go de RAM sans aucune puce d’accélération pour aider le microprocesseur (donc sans FPGA, ASIC, GPU). 

Telles sont les conditions qui ont présidé à cette démonstration, avec la réussite évoquée par Bruno Denjean. De manière plus détaillée, voici quelques exemples de tests effectués : 

  • Pour mettre en valeur ses capacités sur les couches L2/L3, le moteur a pu analyser avec précision et sans faute, des chaînes d’en-tête de protocole complexes avec un taux de session très élevé comme : Ethernet (4 VLAN) / MPLS / Ethernet (1 VLAN) / MPLS / MPLS / PW CW / Ethernet (pas de VLAN) / IP / UDP. 
  • Il n’a jamais perdu un seul paquet à un débit soutenu de 100 Gbit/s chargé. 
  • Au niveau des couches basses du réseau, le test a déterminé que sur une connectivité soutenue de 100Gbit/s, le système était en mesure de gérer un taux élevé de plus de 13 400 000 nouvelles sessions par seconde. 
  • Au niveau de la couche application, les tests ont démontré la capacité du moteur à identifier correctement diverses sessions d’application à la capacité maximale du testeur* : 750 000 nouvelles sessions par seconde. Avec un trafic applicatif simple, ce sont 950 000 nouvelles sessions par seconde qui ont également été facilement gérées par le système d’analyse de protocole de NANO Corp. 

Compte tenu de résultats aussi fiables à 100 Gbit/s sur les couches 2 à 7, NANO Corp. apporte la preuve que la nouvelle technologie qu’elle développe est la seule à offrir une visibilité complète sur des réseaux complexes reposant sur la virtualisation et l’orchestration automatisée.

Cette réalisation offre de nouvelles perspectives aux fournisseurs de services cloud, aux opérateurs télécoms et de datacenters dans leur volonté de récupérer la maîtrise de leurs réseaux.

Notre actualité vous intéresse, vous souhaitez en savoir plus sur la société et ses produits, contactez-nous.

* Le jour du test, Spirent ne disposait pas d’équipements permettant de pousser à plus de sessions par seconde et  ne pouvait pas atteindre les capacités maximales du moteur.